Accueil

Nature & parc

Explorer les espaces verts du quartier ViaSilva
Dernière mise à jour :

La nature est dans l’ADN même de ViaSilva — jusqu’à son nom, qui signifie “le chemin vers la forêt”. Entre parcs, prairies et espaces boisés, la faune et la flore sont préservées sur tout le site pour faire cohabiter vie de quartier et biodiversité.

La nature, en chiffres et en lettres

Sur les 225 hectares de ViaSilva, la nature occupe près du quart de la surface — 60 hectares au total. 2,65 hectares de zones humides ont été restaurés, tout comme le ruisseau des Pierrins sur près de 2,5 kilomètres. Le parc de Boudebois représente à lui seul 40 hectares d’espaces naturels.

Les arbres ont une place de choix à ViaSilva, avec 1575 unités plantées sur les 2250 prévues d’ici 2025. Noisetiers, aulnes, chênes sessiles, merisiers, aubépines, alisiers torminaux, chênes pédonculés et charmes communs ont pris racine partout sur le site, en écho au souhait des habitants de voir (au moins) un arbre depuis leur fenêtre.

Carte des plantations et corridors sur le parc de Boudebois, en 2022.

Le parc de Boudebois 

Après deux années d’aménagement, le parc de Boudebois révèle son visage en 2021 : ses prairies naturelles, ses haies bocagères, son cours d’eau, ses mares et sa retenue d’eau. De l’étude d’impact aux intentions paysagères, rien n’a été laissé au hasard pour préserver la biodiversité locale. La gestion différenciée laisse les prairies se parer de fleurs pour les pollinisateurs, des installations facilitent le cheminement et la présence des espèces, certaines étant protégées. Ainsi, grands capricornes, chiroptères, reptiles ou encore hérissons coexistent au quotidien avec les habitants de ViaSilva.

Au gré de vos déambulations sur les chemins du parc de Boudebois, vous pourrez explorer la richesse du site en suivant le parcours Baludik. Des panneaux vous inviteront à scanner un QR code pour découvrir les multiples facettes de cet espace naturel. Une balade interactive à tester d’ici l’automne !

Des aires de jeu et du mobilier urbain viendront bientôt enrichir le parc de Boudebois, en lien avec les usages des habitants. Un sujet à co-construire en concertation avec les riverains de ViaSilva.

Un nouveau projet : la fertilisation des terres

Comment valoriser la terre issue des terrassements ? Cette réflexion, réalisée avec Valhoriz, a mené à un projet de fertilisation de ces terres via un procédé breveté, baptisé TerraGenese. À terme, ces terres amenderont les gazons de ViaSilva, dans une logique d’économie circulaire.

Dès le mois de juillet, des tas de terre seront étalés sur les parcelles, pour former des prismes triangulaires — à l’image d’une barre chocolatée au nougat, à la marque bien connue. L’objectif : optimiser le processus de fertilisation.